TI TONYLors d’une conférence de presse donnée à Port-au-Prince ce vendredi 19 juin 2015, Anthony Bennett a vivement protesté contre la décision du Conseil électoral provisoire de l’écarter des élections présidentielles pour nationalité étrangère.

Le candidat à la présidence évincé soutient, une fois de plus, qu’au moment de son inscription au processus électoral il n’avait plus la nationalité américaine qu’on lui reproche vu qu’il avait déjà obtenu des autorités américaines un certificat prouvant qu’il a renoncé, en bonne et due forme, a sa citoyenneté américaine.

Anthony Bennett alias Ti tony qui est un entrepreneur haïtien très connu pour être très actif dans le financement de grandes activités sportives et culturelles en Haïti  s’est montré déterminé à jouir de ses droits civils et politiques en tant qu’haïtien d’origine. Loin de vouloir baisser les bras face à l’injustice du CEP, il n’entend pas rester inactif face aux violations de ses droits de citoyen haïtien.

De son coté, Me Claudy Gassant, avocat d’Anthony Bennett, a mis en avant des arguments juridiques établissant que son client a rempli toutes les formalités légales pour que sa candidature à la présidence soit constitutionnellement agréée par le CEP. Il croit que l’homme d’affaires a été arbitrairement retiré de la course électorale.

Se questionnant sur la qualité et l’identité de la personne qui a contesté la candidature d’Anthony Bennett au Bureau du contentieux électoral départemental, Me Gassant soutient que son client est légalement un haïtien de sang qui n’a plus de nationalité étrangère. Par conséquent, il demande aux conseillers électoraux d’appliquer la loi en réintégrant la candidature de M. Bennett dans la course électorale.